Les maisons à bulle ou une architecture lunaire

@Gaëlle Le Boulicaut

Histoire de la maison bulle

Le concept des maisons bulles naît dans les années 1960 en France, plusieurs architectes en sont à l’origine tels que Antti Lovag, Claude Costy ou encore Pascal Haüsermann. Ces architectures atypiques reprennent les codes des constructions traditionnelles (cases, huttes, grottes). 

@ DR

Leurs formes arrondies s’intègrent plus facilement à l’environnement qui les entoure elles ont donc une relation plus forte avec la nature c’est pour cela qu’on les qualifie d’architecture organique (philosophie architecturale qui s’intéresse à l’harmonie entre l’habitat humain et le monde « naturel » au moyen d’une approche conceptuelle, faisant du bâtiment et de son mobilier une composition unifiée et intriquée à son environnement).

Le voile de béton

Les deux architectes Pascal Häuserman et Claude Costy sont les premiers à utiliser cette technique de fabrication. Le béton est posé à la main ou projeté sur des structures en grillage attachées directement sur le ferraillage.  Bien que complexe cette méthode de fabrication engendre des coûts minimes et est souvent reprise par d’auto-constructeurs.

Le Palais Bulles de Pierre Cardin

Ferraillage du Palais Bulles par Antti Lovag

Le Palais Bulles de Pierre Cardin est sûrement le bâtiment le plus représenté de cette architecture. Construit entre 1979 et 1984 par l’architecte Antti Lovag pour le mécène Pierre Bernard, il est ensuite racheté par le célèbre styliste Pierre Cardin en 1991. De l’intérieure à l’extérieure, des meubles aux hublots, l’ensemble de la maison est pensé de forme sphérique et ondulée.

Entre architecture futuriste et inspirations ancestrales, Pierre Cardin réinterprète cette maison de 1220m2 comme étant l’image sensuelle de la femme. La couleur ocre des murs extérieurs du bâtiment sont eux choisis pour se fondre à la perfection avec celle des collines de l’Esterel où elle se trouve.

@maxpeopleworldtwo

Ponctuée de multiples terrasses et piscines donnant vue sur les calanques méditerranéennes, le palais à bulles est devenu au cours des années un lieux de réception et d’exposition d’art contemporain. Pierre Cardin y fait construire une salle de réception pouvant accueillir 350 personnes assises, un amphithéâtre à ciel ouvert de 500 places ainsi que 10 suites toutes décorées d’artistes contemporains tels que Patrice Breteau, Jérôme Tisserand, Daniel You, François Chauvin ou encore Gérard Le Cloarec.

Pour parler de ce lieu unique le créateur disait : « Ce palais accroché à la roche de l’Estérel est devenu mon coin de paradis, ses formes cellulaires sont la concrétisation depuis longtemps de l’image de mes créations ».

Les maisons bulles ont permis à de nombreux architectes, artistes, ou auto constructeurs de concrétiser leurs aspirations à vivre autrement. Leurs formes généreuses ainsi que leur structure sphérique offrent une impression de cocon à ses habitants, à mi-chemin entre la terre et le ciel.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :